Talentueuse violoncelliste solo, Noémy Braun crée un nouveau festival de musique classique à la fois original et hors du commun. Le concept est audacieux, car il regroupera non seulement des jazzmen, mais aussi d’autres artistes. En d’autres termes, le thème est axé sur la rencontre entre les peuples et les arts. La première édition se tiendra à Genève en 2015 selon les prévisions de la jeune Chaux-de-fonnière.

Noémy Braun

Noémy Braun est issue de la ville de Chaux-de-Fonds. À 25 ans, elle a déjà cette ambition de mettre en place à Genève un festival de musique qui s’annonce comme un véritable carrefour des sons, des arts, de la mode et du peuple. Un bel enchaînement d’accords en perspective avec des superpositions spectaculaires de notes bien rythmées.

En ce qui concerne le parcours musical de Noémy Braun, sa passion pour le violoncelle débute dès sa plus tendre enfance. Rien d’étonnant puisqu’elle fait partie d’une famille de mélomanes. Mais trop petite pour manier l’instrument, elle bénéficie alors d’un système personnalisé proposé par le luthier Claude Lebet : l’instrument est fixé au sol.

C’est ainsi que du haut de ses 4 ans, la petite Noémy commença déjà à travailler ses mélodies. De plus en plus enthousiaste, elle ne tarda pas à maitriser la technique. Ainsi, dès 19 ans, elle décrocha son diplôme d’enseignement au Conservatoire de La Chaux-de-Fonds. Dès lors, les succès de la jeune Chaux-de-fonnière se succèdent.

Déjà en 2000, on a pu apprécier ses performances artistiques dans « Gus en goguette », un festival en hommage à des grands musiciens comme Paul McCartney dont les compositions musicales et originales étaient celles de Jérôme Correa.

Afin de mieux répondre aux exigences du système de Bologne, en 2013, elle s’inscrit au Conservatoire de Lugano afin d’obtenir un Master en pédagogie. Elle passa également deux années avec Thomas Demenga à l‘Académie de musique de Bâle. Son avenir est alors tout tracé avec 4 ans à la Haute école de musique de Sion.

Noémy Braun entre dans le monde des célébrités en œuvrant au sein de l’orchestre Artempo Musica. Outre ce festival à Genève en 2015, d’autres ambitions l’animent également, car elle envisage aussi de partir au Canad à l’année prochaine pour parfaire son bagage musical en chant et en jazz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *