La présentation de l’Apple Watch a fait beaucoup d’émules auprès des amateurs d’High Tech. Cependant, cette montre connectée ne semble pas déstabiliser l’industrie horlogère suisse, bien que l’action du Swatch Group en bourse fût sous pression au lendemain de la Keynote.

apple watch

Le géant américain Apple vient de présenter sa montre connectée nommée Apple Watch. C’est une innovation technologique qui n’inquiète en aucun cas les entreprises de l’industrie horlogère suisse, comme le Swatch Group. Nick Hayek, directeur du Swatch Group, a expliqué que la pression rencontrée en bourse était uniquement causée par le cours du franc. Nick Hayek a même affirmé que ces gadgets inciteront davantage les consommateurs à porter une montre au poignet.

Une alliance entre l’industrie horlogère et celle de la technologie serait envisageable et avantageuse pour les deux parties. C’est ce qu’affirme le président du conseil d’administration d’Hublot, Jean-Claude Biver, en déclarant que la Smartwatch d’Apple ne provoquera pas de nouvelle crise au sein de l’industrie horlogère suisse.

Pour confirmer ses dires, Jean-Claude Biver s’est donc lui-même offert une Apple Watch tout en pariant qu’elle ne sera plus d’actualité d’ici deux ans. Les horlogers helvétiques comptent bien profiter de cet inconvénient, puisque les montres suisses sont connues pour leur résistance et leur durabilité.

Quoi qu’il en soit, chaque dirigeant d’entreprise horlogère a sa propre opinion sur le sujet, comme l’indique le président de l’industrie horlogère Jean-Daniel Pasche. Selon lui, il est difficile de se prononcer sur le succès ou l’échec de l’Apple Watch sur les marchés d’exportations clés. C’est l’avenir qui le dira, d’autant plus que la commercialisation de ce produit ne se fera qu’au début de l’année 2015 au prix de 349 dollars pour l’entrée de gamme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *