Le Britannique Ben Howard a récemment dévoilé son second album, une œuvre toujours aussi marquée par son style folk très particulier. Ainsi, le musicien livre un album sombre et poétique empreint de douceur.

howard

Âgé de 27 ans, Ben Howard s’est fait connaître lors de la nomination de son premier album au prix Mercury. Celui-ci cultive un genre musical bien à lui avec un mélange particulier de pop-rock britannique et de folk lumineux. Une inspiration que le public reconnaîtra facilement dans son titre « I Forget Where We Were ». Par ailleurs, le musicien britannique s’est également fait remarquer par sa voix enchanteresse et envoûtante, qui lui vaut ses fréquentes comparaisons à Damien Rice et David Gray.

Passionné de musique, cet artiste hors pair propose un nouvel album où il laisse libre cours à son inspiration. Un deuxième opus qui promet d’être une véritable réussite avec des compositions très travaillées. La batterie et les guitares, plus électriques que sur son premier album, sont merveilleusement accordées pour mettre en valeur sa voix. À noter que Ben Howard s’est aussi fait remarquer par sa façon de jouer de la guitare, en tapant, piquant ou pinçant les cordes, comme sur « She Treats Me Well » ou encore « In Dreams ».

Les 10 titres de ce deuxième album sont longs, et ce afin de laisser à la musique le temps de respirer. La chanson « End Of Affair » en est la preuve avec ses 8 minutes. Ce morceau commence par une guitare sèche qui joue un rythme calme avant d’entamer une musique de plus en plus soutenue et cadencée.

Au fil de chaque mélodie, le chanteur raconte un monde difficile et fragile à la fois, mais qui conserve une lueur d’espoir. Ses fans apprécieront certainement « Small Things », ainsi que « Rivers In Your Mouth ». Le chanteur britannique démontre ainsi, avec ce nouvel album, qu’il mérite sa place parmi les autres artistesfolk.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *